INSECTES: La Coccinelle

Pour débuter ma petite série sur les insectes ravageurs, je tiens à vous présenter en premier lieu, l'allié le plus précieux du jardin, la Coccinelle!!! On a tendance à penser que tous les insectes sont nuisibles... c'est une grosse erreur de penser ça! On n'a qu'à penser à la laborieuse Abeille qui pollinise tout sur son passage! Et à l'Araignée, qui malgré sa laideur, est un prédateur redoutable!

Je choisi de vous présenter en détail la Coccinelle, parce qu'elle présente plusieurs stades de développement complètement différents, et certains de ces stades peuvent laisser croire qu'il s'agit d'un insecte ravageur, mais il n'en n'est rien!!! Elle est précieuse, et en reconnaissant tous ses stades de développement, on évitera ainsi de la détruire!




Si l'origine latine (coccinus) de son nom signifie "écarlate", la couleur des Coccinelles varie beaucoup suivant les espèces : rouge, orangé, jaune, noir... Il en est de même pour les "points" ou taches qui ornent ses élytres (ailes dures et rigides des coléoptères qui recouvrent les ailes fragiles servant au vol). Ils peuvent être de couleurs différentes (noir, blanc, jaune, rouge...) et en nombre variable : 2, 5, 7, 10, 14, 22 ou 24.

Mettons fin ici à un mythe encore trop fréquent : le nombre de points de la Coccinelle n'indique en aucun cas son âge, mais bien son espèce ! L'espèce la plus fréquente que tout le monde a pu observer dans notre région comporte 7 points (Coccinella septempunctata).


Elle s'appelle "Lady Bird" en anglais, et porte le surnom de "Bête à bon Dieu", car elle est sensée porter chance. Mais elle est surtout "la bonne fée du dieu des jardiniers". En effet, cet "ogre" peut dévorer de quelques dizaines à plusieurs centaines de pucerons par jour suivant les espèces. Elle peut également s'attaquer aux cochenilles et aux psylles (deux insectes suceurs).


La métamorphose de la Coccinelle se fait en 4 temps : œuf, larve, nymphe et l'adulte. En une vie, la Coccinelle peut donner naissance à des milliers de larves insectivores. Chaque adulte a une espérance de vie de quelques mois.
Au printemps les adultes sortent pour s'accoupler et au moment de la ponte, la femelle choisit une feuille envahit de pucerons pour y pondre ses œufs (entre 50 et 400), qui sont placés à l'intérieur des ces feuilles en petit groupe. Un oeuf mesure entre 1,3 mm de long et 0,5 mm de grosseur et de couleur jaune, et il peut y avoir 62 oeufs par groupe comme il peut en avoir seulement 6. Les oeufs éclosent de 5 à 7 jours après la ponte. Cette même larve mue environ 3 fois en deux semaines.

Les larves, fuselées, de couleur bleue - métallique - grisâtre, ont un appétit extraordinaire et peuvent dévorer jusqu'à 9000 pucerons pendant les 3 semaines que dure leur développement.



Vient alors la phase de la nymphose. Les larves fixent, avec quelques fils de soie, leur queue au verso d’une feuille. Elles restent ainsi recroquevillées et immobiles pendant huit jours pour se transformer en Coccinelle adulte.



Puis la cuticule se fend et l’adulte mou et jaune pâle émerge. En 48 heures, la Coccinelle devient rouge avec plusieurs points noirs ou jaunes.





Chaque espèce a une alimentation bien spécifique. Les Coccinelles peuvent ainsi être regroupées selon le type de régime alimentaire qu'elles suivent. La Coccinelle est une prédatrice qui se nourrit de petits insectes. Les Pucerons sont sa priorité et elle peut en manger 500 par jour mais pour être encore plus précis, elle en mange 50 sortes différentes. Elle mange aussi des Cochenilles, des Psocoptères, des Psylles et des Tétranyques, selon l’espèce.






Apprenez à la reconnaître, sous toutes ses formes, pour ne pas la détruire ! Ce ne sont pas des ennemis, au contraire ! Ce sont de très bon alliés au Jardin !
Et pour conclure, jetter un oeil à ce charmant petit vidéo, que j'ai dénicher sur le net...! Les coordonnées de l'auteur de ce montage sont sur le vidéo.

video

6 commentaires:

Maria a dit…

Ah ! wow ! c'est super intéressant !

Danielle Robineau a dit…

Super intéressant c'est un fait...

Marthe a dit…

Merci! les filles!!! :)

Vandebeulque a dit…

Le tableau de 15 coccinelles aux nombres de points différents n'a rien à voir avec les coccinelles indigènes dont vous parlez. Il s'agit de représentations de coccinelles asiatiques (Harmonia axyridis) introduites en Belgique il y a une vingtaine d'années et qui sont en train de faire disparaître les autres.

Marthe a dit…

Oui, Vandebeulque, je sais! Mais si vous avez bien lu le texte qui précède cette image, il est précisé que, "la couleur des Coccinelles varie beaucoup suivant les espèces"... Cette image est représentative des différentes couleurs selon les espèces...

Et puisque ces espèces se retrouvent aussi au Canada, il est fréquent de les voir, et je fait nettement la différence avec notre Coccinelle en précisant que "Coccinella septempunctata" possède 7 points...!

Merci d'être passé! C'est bien d'éclaircir ce point puisqu'il y a peut-être d'autres lecteurs qui auraient mal interpréter le texte.

Emma & Bea a dit…

BRAVO! très long a lire mais interresant je suis très fier de vous!
merci :D

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Un p'tit geste chaque jour... c'est gratuit... et ça compte!

Calendrier des fruits et légumes de saison