Gazon... pelouse... Vers blancs???

Voici la belle saison qui est revenue (enfin… je crois !) et avec elle, les problèmes de gazon vont probablement arriver aussi !


Un problème qui est très fréquent chaque année pour beaucoup de gens, est celui du vers blanc, qui est en fait la larve du Hanneton européen. Les premiers symptômes apparents d’une infestation de vers blanc, c’est le jaunissement du gazon par plaques, ET, d’amoncellements de petit tas de terre qui sont en fait des trous creusés par les moufettes ou les oiseaux, qui se régalent de ces vers.





Premiers symptômes...




Voici le coupable!


..... et sa larve.... (beurk!)


Certains préconisent de semer du trèfle blanc pour les éradiquer. Oui... mais ce ne sera pas efficace la première année. En semant du trèfle, ou n'importe quoi d'autre, on éradique rien la première année, parce que le ver se nourrit des racines des plantules... alors, peu importe la plante, si le ver trouve des jeunes racines à bouffer, il va se les bouffer!
Mais rien n’empêche d’en semer pour l’an prochain ! Parce que c’est aussi vrai que le trèfle mature, la deuxième année, a de bonnes grosses racines trop coriaces pour les larves de hannetons. Ils vont donc la dédaigner, et vont rechercher les racines plus fines… comme celles des graminées de gazon… Et avec un pourcentage assez élevé en trèfle, vous aurez peu ou pas du tout de vers blancs.

Le trèfle fait partie de la famille des « Légumineuses »… ce qui veut dire que, ces plantes ont la particularité de pouvoir capter l’azote de l’air et le stocker au niveau de leurs racines… l’azote est essentiel dans le développement normal de toute plante verte sur terre… ET, habituellement, les plantes vont chercher cet azote dans le sol, et si le sol est trop pauvre, il faut mettre de l’engrais…

MAIS, comme je disait, le trèfle peut capter l’azote qui est présent dans l’air, il n’a pas ou peu besoin d’engrais… ça veut donc dire que si le sol est pauvre, le trèfle y poussera facilement tout de même. ALORS, un sol pauvre, ça veut dire, éléments nutritifs insuffisants, et sans vie microbienne. Oui, le trèfle va pousser, mais c’est aussi l’endroit de prédilection des vers blancs !


Du trèfle dans le gazon, ça fait une pelouse plus dense, sauf qu’il faut faire attention, si vous voulez absolument du « vrai gazon », parce que le trèfle est une plante envahissante ! Si il y a plus de 15% de trèfle dans votre mélange de semences, vous pourriez vous retrouver avec pas mal plus de trèfle que de gazon avec le temps ! Un mélange de semences à gazon de qualité ne contient pas plus de 15% de trèfle blanc ! Si vous désirez un vrai gazon, tenez-en compte !



Il est toujours préférable d’avoir un petit pourcentage de trèfle dans les semences, parce qu’il pousse vite, et c’est lui qui va « verdir » votre nouvelle pelouse, le temps que les graminées s’installent.



Quoique de nos jours, la tendance est aux gazons fleuris ! Vous pourriez avoir un gazon composé uniquement de trèfle et ça serait très beau ! Il y a des gens qui on commencé à faire des gazons de Thym !!! Et c’est vraiment très beau et sans tonte ! Moins de tontes et moins de période de fertilisation, pas de pesticide = moins de travail pour vous, et un environnement plus sain pour tous! (ça c’est mon opinion !)





Petit conseil… si vous optez toujours pour le gazon, vous devriez « terreauter », c.à.d. étendre de la terre, en couche mince et clairsemée, de préférence du compost, un bon compost de crevettes ou de « produits de la mer », et re-semer à chaque année, comme ça vous vous assurez d’un beau gazon chaque année, et fertilisez bio autant que possible (compost, algues marines…), parce que les engrais chimiques font pousser la pelouse, oui, mais le sol lui reste stérile. Et on a vu tout à l’heure que monsieur Hanneton adore ça ! La fertilisation bio elle, nourrit le sol et les micro-organismes qu’il contient, et un sol en santé et « vivant » est beaucoup plus résistant aux attaques d’insectes et aux maladies et ne laisse pas de place aux mauvaises herbes, qui ont l’habitude de pousser dans les sols pauvres.

Y-a-t’il un taitement contre le ver blanc ? … Oui !

Le pire ennemi du Hanneton est le Nématode. Ces vers microscopiques (micro-organismes) pénètrent dans le sol à la recherche des vers blancs et autres ravageurs des gazons pour les attaquer. C’est un peu comme la « bactérie mangeuse de chair » du hanneton !
Le menu des Nématodes ? : Scarabée japonais, hannetons communs et européens, vers gris, punaise des céréales/velue, pyrale des prés, charançons des racines, perceurs, larves de tipules.

Bien que ce soit habituellement au printemps qu’on remarque les dégâts causés par le ver blanc, c’est vers la fin d’août ou au début de septembre qu’il faut intervenir pour l’éradiquer. Les Nématodes parasitent les vers blancs et les font mourir.
L’espèce Heterorhabditis bacteriophora est particulièrement efficace pour venir à bout du Hanneton européen. Les Nématodes sont vendus soit mélangés à une poudre de vermiculite ou d’argile, ou imprégnés sur une petite éponge. Les produits à base de Nématodes sont sans danger pour la santé des humains et des animaux. Vous pourrez donc diluer la poudre contenant les Nématodes avec de l’eau (suivez la posologie indiquée sur le contenant) et asperger les zones infestées de votre pelouse. L’application de ce produit doit être effectuée de la fin d’août ou au début de septembre, le soir, lorsque le sol est à plus de 15° C, mais vous pouvez aussi faire une première application dès maintenant, soit au début de juin. Assurez-vous de maintenir votre pelouse bien humide en l’arrosant tous les deux jours durant les deux semaines qui suivront ce traitement.
Vous ne devrez utiliser aucun pesticides si vous choisissez ce traitement ! Vous allez tuer bien évidemment les Nématodes ! Laissez-les travailler, vous allez être surpris de ce que Dame Nature peu faire !

Ce produit est vendu dans les bons centre-jardins sous le nom commercial de « BIOPROTECnem ». Il y a deux espèces de Nématodes dans ce produit ; Steinernema carpocapsae et de Heterorhabditis bacteriophora. En France ce produit est connu sous le nom de « B-GREEN », qui lui, contient seulement Heterorhabditis bacteriophora.
Et je le répète, terrautez votre pelouse à chaque année avec un bon compost, ressemez et pulvérisez des algues marine pendant la saison. Tout engrais biologique comme le compost, nourrit les micro-organismes du sol, et celui-ci reprend vie ! Un sol en vie ne laisse pas de place aux mauvaises herbes ! Pensez-y, toutes les indésirables poussent dans les sols pauvres ! Je sais… je me répète ! Mais c’est comme ça qu’on assimile !!! ¦)

Passez un bel été ! Les pieds dans un tapis de verdure fraîche et en santé!!!



4 commentaires:

Danielle a dit…

Allo Viridis ,

Vraiment intéressant... Génial ton article.

Marthe a dit…

Merci Danielle!!! Présentement, je n'ai pas la possibilité d'avcoir une pelouse, je suis en appartement! Mais quand viendra le temps, j'opterai certainement pour un gazon fleuri!

amelanche1 a dit…

Bonjour Marthe, je suis heureuse de découvrir ton blog suite à ta visite.
Il est très intéressant et instructif, j'aime beaucoup.

Passe une belle journée.

Josée

Marthe a dit…

Merci beaucoup! Josée! J'aime beaucoup ton blog aussi! ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Un p'tit geste chaque jour... c'est gratuit... et ça compte!

Calendrier des fruits et légumes de saison